Actualités   Biographie   Articles   Photos  Donations   Voyages   Liens

_________________________________________________________________________________

Îles de la Madeleine et Nouveau-Brunswick


Parti de la ville de Granby nous empruntons la route 137 pour rejoindre l'autoroute Jean Lessage (20) pour aller rejoindre nos amis Luc et Christine à Victoriaville avec notre copain de Suisse Sébastien.

Au lendemain après une nuit de repos, nous allons rejoindre à nouveau l'autoroute 20 pour prendre la direction de Rivière du Loup afin de pénétrer au Nouveau Brunswick. De Edmonston, ville frontalière du Québec, pour aller jusqu'à Moncton,  nous y mettons plus de 5 heures.

Moncton ville de 60,000 habitants, nous y avons fait notre premier dodo. Le souper fut pris au restaurant au Toît Rouge chique maison transformée en lieu de la gastronomie locale.

Moncton se situe à la frontière de la province de la Nouvelle-Écosse nous sommes tout près de l'océan Atlantique Après un bon repas copieux nous allons à l'hôtel le Delta un vaste centre de congrès, chambres louées par les points Airmiles de Christine. Non c'est pas cher!

Le lendemain matin de bonne heure nous prenons la route du pont de la Confédération, qui nous conduira à l'île du Prince Édouard, autre province du Canada. Nous devons dire que c'est la plus petite province de notre pays.


Le pont de la Confédération fut terminé en l'an 2000, sa longueur est de 13km. nous y circulons à une vitesse maximum de 70 km. à l'heure.

Ce pont traverse le détroit de Northumberland, long de moins de 40km. Arrivés sur l'Île du Prince-Édouard, nous filons vers le port de Souris afin de prendre le bateau qui nous amènera aux Îles de la Madeleine. Ce majestueux traversier se prénomme Le Madeleine. Nous y retrouvons plus d'un bars, nous pouvons y manger dans un vaste cafétéria et une salle à manger. Une salle de cinéma et salon sont à la disposition des voyageurs pour une agréable traversée de cinq heures.

À l'horizon avant de faire notre entrée au port, nous apercevons l'île d'Entrée, elle n'est pas rattachée au reste de l'archipel. Les habitants sont d'origine Irlandaise et Écossaise, on y compte moins de 130 personnes qui vivent dans l'isolement au rythme de la mer. Aucune automobile n'y circule, les gens vivent de la pêche. Nous avons été charmés par sa nature vierge aux paysages et aux couleurs chatoyantes. La butte Big Hill est la colline la plus haute des îles, 174 mètres d'où on peut admirer un panorama à couper le souffle.

Nous arrivons au port de Cap-aux-Meules situé sur l'île du même nom. Nous y retrouvons plus d'une municipalité: Cap-aux-Meules, l'Étang du Nord, Fatima. Cap-aux-Meules est le village où la plus part des activités économiques sont pratiquées, nous retrouvons une rue principale avec nombreux petits commerces et cafés. L'Étang du Nord, est située à l'ouest de Cap-aux-Meules nous pouvons y voir la poissonnerie là où on peut acheter du poissons du homard, fruits de mer, et manger à la factrie vaste restaurant genre cafétéria ou les employés sont gentils et courtois avec les touristes.


Sur la route on peut admirer la plus vieille et imposante église de bois encore existante en Amérique du nord. Elle est classée monument historique depuis 1992. Plus loin on y retrouve des magnifiques sculptures exprimant le métier noble des pêcheurs à l'anse de l'Étang du nord ainsi que de nombreuses boutiques, boîtes à chansons et terrasses. En longeant le littoral, bordé de falaises, on se rend au cap Hérissé où se trouve le phare de l'Étang du Nord d'où on se doit d'admirer une vue apaisante en fin d'après midi, ou le soleil couchant met en évidence le relief du paysage.

Sur une presqu'île le Parc de Gros-Cap affirme son caractère par des falaises et des grottes qui demandent à être explorer en kayak de mer par temps calme.

Fatima, regroupe les cantons du Cap-Vert, du Grand -Ruisseauet Les-Caps. Exposé aux vents du secteur nord, le littoral de Fatima est échancré de falaises abruptes et spectaculaires. La forêt couvre une partie des buttes au centre de l'île. La Belle-Anse offre l'un des plus beaux exemples de falaises en lutte constante avec la mer.

Près de l'intersection des chemins des Grands-Ruisseaux et des Caps, l'église de Fatima de son intérieur, , exemple de l'architecture religieuse contemporaine, rappelle la forme d'un coquillage et son extérieur a la forme d'un voilier.

Parlons maintenant de l'île du Havre-aux-Maisons elle se reconnaît par la nudité de son relief Elle se constitue de plusieurs cantons: La Pointe, Pointe-Basse, Dune-du-Sud et la Petite-Baie. Elle a su garder un air champêtre avec ses maisons éparses et ses routes sinueuses On y retrouve la seul fromagerie des îles qu'on appel Pied-de-vent avec sa ferme laitière au troupeau de vaches canadiennes, on y fabrique le fromage Pied-de-vent et le Jeune-de-Coeur. On peut visiter un écomusée du hareng fumé, fumoir d'Antan a fait revivre cette activité jadis très importante dans l'économie des îles. Il est important de faire une halte aux Échoueries pour admirer le phare du Cap Alright là on a une vu spectaculaire sur des falaises grises et sur toute la baie de Plaisance avec au large la silhouette de l'île d'Entrée À cet endroit nous pouvons aller marché sur les plages afin d'explorer les grottes et falaises à marée basse, nous pouvons profiter de la belle plage pour se baigner ou prendre du soleil,mais n'oubliez pas de vous badigeonner la peau avec de la bonne crème solaire uniformément, si non vous allez vous demander où habite le médecin!

Pointe-aux-Loup c'est comme l'oasis au milieu des dunes de sable là où on peut acheter des coques et un mollusque pêché dans le sable au bord des lagunes à marée basse. Du côté nord,on découvre un petit port et une magnifique plage.

Grosse-Île est habité par des anglophones descendants d'écossais, pêcheurs pour la plupart. C'est ici que le monde de vie traditionnel pêche-agriculture c'est maintenu avec constance. L'île est magnifique avec ses pentes boisées qui descendent jusqu'à la mer, comme à la Pointe Rockhill et ses lieux isolés très typiques comme East-Cape et Old-Harry. Au large de Grosse-Île on voit l'île Brion et le Rocher aux Oiseaux, sont deux îles non habités qui forment la réserve nationale de la faune de la Pointe-de-l'Est.

L'Île de Grande-Entrée est la dernière île à être habité en permanence,la colonisation remonte en 1870, elle est désignée capitale Québécoise du homard en 1994. Plusieurs restaurant offrent homards et fruits de mer et on peut acheter de l'artisanat local dans les nombreuses boutiques.

Nous avons loué la maison de l'habitant à l'Étang du Nord pour une semaine,nous avions tous nos chambres. Nous étions au bord de la mer, sans bruit excepté celui de la mer au loin. Nous pouvions faire nos repas si nous avions le coeur à ça,mais je dois dire que le matin c'était bien. À partir de notre résidence nous pouvions aller à l'île du Havre Aubert, là où on retrouve les plus grandes forêts de l'archipel,elles se prêtent aux randonnées pédestres et à l'équitation le long des plages et à la découverte de la flore forestière. Une pièce de théâtre relate l'histoire des îles,c'est une production amateur depuis maintenant plusieurs années qui donne du travail aux personnes des îles. La Grave site historique terrain caillouteux et sablonneux,c'est une plage de galets où les pécheurs se racontent encore leurs meilleurs exploits. On retrouve le musée de la mer, l'aquarium montrant la faune: les différents espèces de poissons, crustacés et mollusques. Sur les plages de l'île on retrouve le concours annuel des châteaux de sable reconnu internationalement. Beaucoup de boutiques artisanales font des clins d'oeil aux touristes.

Les Madelinots sont bien charmants et accueillants,mais nous devons leur dire bonjour et à une autre fois,nous devons partir pour la poursuite de notre voyage qui nous amènera dans la péninsule de l'Acadie au Nouveau Brunswick afin de retourner dans notre beau Québec.


De retour à Moncton, logeant au même hôtel: le Delta, nous allons explorer les beaux coins de la ville et ceux de la région.

Comme plusieurs touristes, nous nous dirigeons vers la côte magnétique qui nous donne l'illusion de monter la route en pente,en plaçant le bras de vitesse au neutre, en réalité nous la descendons doucement.

Vers la fin de l'après-midi, nous sommes partis à la baie de Fundy, là où sont situés les plus grandes marées au monde. Nous pouvons y voir,des rochers sculptés par la mer,de véritable bijoux pour les yeux et les amateurs de photographie. Nous avons souper sur place au petit casse-croûte de cet endroit si charmant.

Le lendemain matin, le coeur joyeux,nous nous dirigeons vers Bouctouche, le pays de la Sagouine, le pays des Accadiens. La Sagouine,est un personnage légendaire, tiré du roman d'Antonine Maillet, illustrant la vie des femmes en Acadie au temps de la colonie. Nombreuses présentations culturelles: théâtre, chansons, poésies,artisanat,gastronomie représentant la vie en Acadie dans une petite île qu'on appel Île au Puce.

Nous avons dormi dans un très vieux presbytère,nous avons pris un petit déjeuner exquis. En sillonnant notre route le long de l'Atlantique, nous visitons une savonnerie aux parfums multiples aux arômes délicats et aphrodisiaques. Nous nous sommes permis d'en acheter. Tout près,nous avons dégusté quelques vins maison fabriqués avec les fruits de la région.

Nous poursuivons notre chemin vers la petite ville de Tracadie-Sheila, nous sommes invités à jeter un coup d'oeil dans le musée de la léproserie, habitant autrefois un couvent pour les jeunes filles. Dû à un incendie qui détruisit le petit hôpital, les lépreux, ont dû déménagés dans ce couvent afin de poursuivre leurs traitements. Ces personnes affligés provenant de l'Europe, souffraient de la famine,venaient s'établir au Canada pour une vie meilleure.

Caraquette,capitale de l'Acadie sur le littoral du Golf Saint-Laurent, est une jolie petite ville aux charmes accueillants. On peut y voir un village d'Antan reconstitué de plusieurs maisons de la colonie et des fabriques qui faisaient vivre les habitants. Chacune des maisons est animée par des personnages vêtus de la mode du temps. Nous avons pris toute la journée pour visiter le village tant que il y a de choses à voir.

Nous regagnons notre hôtel,pour une bonne nuit de sommeil à l'air climatisé. Après le petit déjeuner, nous reprenons la route du littoral afin d'entrer au Québec dans la belle région de la Gaspésie, nous y avons trouvé refuge dans un bed and breakfast, imposante maison du temps des Seigneurs dans la municipalité de Matane au Manoir Fraser. Au petit matin, nous reprenons la route pour rejoindre nos domiciles respectifs, fini les vacances, deux semaines mémorables avec des amis charmants et une femme adorable.